Overblog
Edit post Follow this blog Administration + Create my blog
La petite boutique des horreurs du Mercenar

Interview de Goomi (2010)

Interview réalisée en 2010 du dessinateur français François Launet (Goomi), auteur du site bien connu Unspeakable vault of doom consacré aux créatures fantastiques créées par H.P. Lovecraft.

1. Ton premier strip pour l'unspeakable vault of doom date de 2003. La qualité du dessin, et le design de tes personnages s'est beaucoup amélioré avec les années non ?

En effet j'ai commencé ce webcomic comme un à-coté de mes autres projets, et voulant que ce soit quelque chose de rapide et facile faire. Cela explique le dessin imprécis des débuts, ainsi que les grossières ficelles du webcomic débutant comme le copier-coller de personnages et la répétition de cases. Mais avec les années, j'ai été quelque peu rattrapé par le design, qui devait être au départ simpliste.

Les personnages ont gagné une stabilité graphique, j'ai complexifié les histoires, les décors ainsi que la colorisation, avec l'ajout d'ombrages plus travaillés, d'effets "spéciaux"... J'ai également réalisé 2 tomes de recueil de strips, et cela m'a amené a produire de grandes planches ou des histoires longues, dépassant le cadre du strip à 3 cases.

Bref, tout cela fait que la réalisation d'un seul strip prend beaucoup plus de temps qu'au début, au grand dam des lecteurs qui me harcèlent pour des mises à jour plus régulières... J'admire ceux qui arrivent à produire des webcomics hyper simples graphiquement mais que l'on suit encore car il y a une réelle qualité d'écriture.

2. Sur ton site perso, on peut voir tes oeuvres de graphiste : dessins lovecraftiens, pages du Goomicronicon (lol). Mais dis moi, tu comptes vendre tout ça sous forme d'un artbook par exemple ?

J'ai en effet un gros stock iconographique, encore plus si on considère mes énormes livres de collages, dans lesquels je collecte tous mes gribouillis faits dans le train ou en réunion depuis près de 20 ans (voir quelques exemple ici). J'utilise bien sûr certaines de mes images dans un cadre commercial, en particulier pour de l'illustration de jeu de rôle, de disques ou de couvertures de romans...

J'ai déjà participé à un recueil d'illustrateurs fantastiques français (Terra Incognita) malheureusement épuisé. La production d'un véritable artbook de mon travail serait bien sûr un très beau projet, mais cela demande beaucoup de temps et d'énergie, et il me faudrait un éditeur motivé... L'appel est lancé !

3. Je crois que tu es infographiste de profession, tu fais quoi exactement dans ta boite ?

Je travaille pour une société parisienne de 3D et d'effets Spéciaux, MacGuff Ligne, depuis plusieurs années. Après avoir fait mes armes dans la publicité et travaillé dans un peu tous les domaines (de la supervision de tournages jusqu'au rendu/compositing), je me suis plutôt concentré sur les longs métrages.

Je suis en ce moment "Chef de Modélisation" des décors d'un gros film américain, produit en France par le studio Universal. L'an dernier, j'occupais le même poste sur le film "Moi, moche et méchant" (qui sort le mois prochain). Bien que soit plutôt des films destinés aux enfants, cela reste de grands challenges techniques et artistiques.

J'ai par contre participé au "Blueberry" de Jan Kounen, qui contient des séquences très "Lovecraftiennes", ainsi que sur le très beau "Chasseur de Dragons" (de G.Ivernel et A.Kwak), où j'ai par exemple réalisé la séquence de titre quasiment tout seul.

Je rêve bien sûr de travailler sur un potentiel film vraiment lovecraftien, et j'y travaille... Travailler dans le domaine de la 3D m'apporte un certains confort financier et me permet de choisir mes projets d'illustrations. Et c'est aussi une manière de travailler en équipe, ce qui manque quand on ne bosse que chez soi.

La contrepartie c'est que je suis obligé de travailler tard et c'est parfois difficile de livrer mon "strip" hebdomadaire" à temps...

Mercenar : François n'en parle pas mais il a également réalisé la cinématique qui débute le film Dobermann, où l'on voit un doberman humanoïde manger le nom de Tcheky Karyo et uriner sur les noms suivants avant de ranger son flingue dans son futal.

4. Avec quels outils sont réalisés tes dessins professionnels ?

Pour la 3D j'utilise Maya, et des outils propriétaires pour tout ce qui touche au rendu, ainsi que "Sculptris", un petit logiciel de sculpture 3D très efficace. Sinon, tout ce qui est 2D fixe est essentiellement réalisé avec Photoshop (même pour de la peinture numérique). Mais j'aime particulièrement mélanger des sources diverses : photographies numériques, dessins, peintures sur toile ou carton, scans de documents.

Et 80% des vignettes des trips de l'UVoD sont dessinées à la main (mais souvent bien retravaillées ensuite, pour être colorisées numériquement). Et j'oubliais l'indispensable tablette Wacom.

5. Tu as déjà publié des recueils papier de tes strips par le passé, j'en ai vu quelques-uns sur Amazon USA. Tu ne les publiera jamais dans nos contrées ?

En effet deux tomes compilé des strips de l'Unspeakable Vault (of doom) ont été édités en anglais par Pegasus Spiele, une société allemande pour laquelle j'ai pas mal travaillé, mais ces volumes sont quasiment épuisés, ou difficile à trouver. Pour la version française, ce n'est pas faute d'avoir essayé. Je n'avais pas envie de racoler les éditeurs français avec mes cartons à dessins, et je compte sur un partenariat avec des gens motivés, prêts à s'investir sur un projet de "niches" destiné à un public plutôt restreint de geeks avertis.

J'ai déja monté le projet avec plusieurs personnes ou société d'édition, mais à chaque fois, cela ne s'est pas fait... à croire qu'une malédiction ancestrale plane sur la version française de la "Crypte de l'Indiscible".

A l'heure actuelle, le projet n'est pas abandonné, j'ai deux pistes à suivre, mais cela demande du temps et de l'énergie. Il faut savoir qu'un strip est rédigé directement en anglais (public international oblige), et va donc devoir reçevoir une traduction en français, chose qui ne sera sûrement pas faite par moi, car si écrire en anglais est plutôt direct, faire de l'humour en français et en peu de mots, c'est un vrai métier...

C'est un peu ubuesque comme situation, mais assez amusant. A suivre donc.

6. On trouve un peu de tout dans tes strips, les experts miami, Fringe, Warhammer, Godzilla... Cthulhu devient très contemporain ! L'alignement des étoiles et la remontée de R'Lyeh est donc pour bientôt ?

Du moins dans le "Mainstream" ! Je reste persudadé que Lovecraft mérite toujours son "Lord of the Rings" comme Peter Jackson l'a fait pour Tolkien. Après des années d'attente, le film qui mettra l'Oeuvre de HPL en avant est peut être en train de s'écrire aujourd'hui (l'adaptation des "Montagnes hallucinées" par Guillermo Del Toro, avec James Cameron dans la production, maintes fois repoussé mais finalement en train de démarrer - à confirmer !).

Mais pour en revenir à mes strips, je pense que le "Mythe", cette entité informe et pas vraiment voulue en tant que telle par Lovecraft lui-même, a acquis une sorte de vie propre, telle un "Meme" culturel cyclopéen, et donc se confronte forcément avec la culture populaire actuelle, ce qui m'amène à injecter du "moderne" dans le quotidien des Grands Anciens, il ne faut pas oublier qu'ils sont intemporels (ou du moins très âgés) et ne sont pas condamnés à rester prisonniers de la Nouvelle-Angleterre des années 20.

Et que Yogzotot est la porte et la clé, et accessoirement le maitre du Temps. Il faut d'ailleurs qu'il rencontre Doctor Who, c'est obligatoire. Et le Web est un extraordinaire accélérateur de cocktails détonants (voir cet article de J.Latham, auteur de "Lovecraft is missing). Ce n'est pas pour rien que j'ai décidé d'écrire des strips dont le héros est un Lovecraft moderne confronté au vicissitudes de ce monde, qu'il aurait peut être autant détesté que le sien, mais où il serait un maître des réseaux sociaux (il a écrit près de 100.000 lettres avec du vrai papier de son vivant), du Blog et des produits dérivés...

Pour finir, il faut aussi avouer que je suis un boulimique de livres de SF ou de sciences, de série télé, de films de série Z, de surf sur le web et autres occupations joyeusement "geekesques". Cela génère un peu de matière pour faire des "Cross-Over" que la communauté des Geeks aiment tant.

7. Ces dernières années, Cthulhu est devenu une vraie vedette sur internet. On le voit dans des vidéos d'animation, des strips, dans un show parodique des télé réalités (sous la forme d'une marionnette), dans des jeux vidéos... que penses-tu que Lovecraft aurait dit s'il avait su que sa terrifiante créature allait devenir un jour une mascotte rigolote ?

J'ai décidé de créer mon comic-strip en voyant l'hystérie de geeks trentenaires en train de s'arracher les peluches Cthulhu lors de leurs première présentations a Essen en 2003. Je me suis rendu compte qu'on pouvait enfin, après des années d'une fascination sans bornes, avoir de la dérision sur une oeuvre terrifiante et atypique. Et que tous les fans de HPL pouvaient en profiter.

La base de l'UVoD, la peinture de la vie quotidienne des Grands anciens, se base sur l'incompréhension qu'a le lecteur (ou le le joueur de jeu de rôle l'Appel de Cthulhu) face à ces entités insaisissables pour l'esprit humain. C'est très détourné mais il y a, je pense, un fond très sérieux à faire de l'humour pour nous, pauvres humains incapables d'appréhender ces créatures qui nous dépassent (même sous forme de créations littéraires).

Et il a été noté que mes strips sont souvent plus gores que les histoires qui les inspirent, sous des dehors humoristiques. Le problème, c'est que des nouvelles générations ne découvrent Cthulhu que sous sa forme altérée. Le "Cutening of Cthulhu" comme on dit, est indiscutablement en marche .

Voir cet article. Les internautes rencontrent souvent plus une image d'une peluche qu'un tableau qui rend fou. Mais cela provoque aussi souvent la curiosité, et de fil en aiguille, le dilettante se retrouve à lire de nombreux articles sur Lovecraft. Le pas suivant est de lire vraiment Lovecraft dans le texte, mais ça, ce n'est pas forcément évident, voire quasi-rébarbatif mais c'est une autre histoire.

L'humour est un cheval de Troie sournois, mais il n'en cache pas moins des horreurs réelles (bien qu'imaginaires). Le réveil n'en sera que plus dur ! Plaisanterie mise en part, je me suis déjà vu reprocher mon approche du Mythe, qui ruinerait des parties de l'Appel de Cthulhu. Honnêtement je pense que celui qui apprécie mon travail a déjà "digéré" l'oeuvre de HPL et le Mythe en tant que tout littéraire, et est capable de s'en amuser comme d'en frémir.

8. La boutique de ton site permet entre autres d'acheter des tshirts très sympa avec Chtulhu habillé à toutes les sauces. Ca marche bien ce petit merchandising ?

N'est pas l'auteur de XKCD qui veut (il est un des rares auteurs de Webcomic à en vivre), et il faut bien générer un peu de revenu avec mes strips, qui sont disponibles gratuitement sur le web... En fait ca rapporte très peu, je passe par des plateformes gérant beaucoup de choses, comme la fabrication et l'envoi des objets, mais qui laissent des marges minimes sur les ventes.

Il faudrait que j'aie plus de temps pour faire imprimer moi-même des t-shirts et gérer mon commerce pour que cela soit rentable. Soyons honnête, j'ai monté cette boutique (et celle là aussi) essentiellement pour mon usage personnel ! Mais les lecteurs ont l'air d'apprécier, même si je préférerais recourir à la sérigraphie mais c'est trop onéreux pour de petits tirages.

9. Y-a-t'il des créatures de Lovecraft que tu n'as pas encore représenté dans tes strips ?

De Lovecraft lui-même, elles sont plutôt rares, mais celles rattachées au Mythe et créées par les continuateurs de l'oeuvre du Maitre de Providence sont légions! Il faudrait vraiment que je fasse un strip sur la "Moon Beast", le "Hound" et quelques autres créations originales de HPL que j'ai en tête. Cela nécessite un déclic, et sûrement une relecture complète des nouvelles originales.

J'ai, pour The Stars are Right un jeu de Klaus Westerhoff, illustré des créatures dont je ne connaissais même pas l'existence (voir la liste ici), et ce fut très amusant. Et je possède pas mal de strips concernant Cthugha, creation de Derleth, publiés uniquement en livre, et que donc les lecteurs du Web ne connaissent pas, peut être bientôt sur le site...

10. Que nous réservent les prochaines aventures des anciens dieux ?

Seul Yogzotot le sait. Je n'ai pas beaucoup de strips d'avance et donc l'écriture de nouveaux épisodes est souvent dépendante de l'actualité, de mes lectures ou de l'humeur du moment. Seul un potentiel 3eme recueil de strips m'obligerait à entrer dans de la production de masse, et donc a recréer des histoires longues.

11. Question que tout le monde se pose. D'où ça vient, le "yum yum" =D ?

Cela veut juste dire "Miam Miam: en anglais (infantile). Ou c'est une marque de soupe instantanée, au choix.

12. As-tu envie de faire passer un message aux fans de l'U.V.O.D. ou de Lovecraft en général ?

Ne me maudissez pas si je ne mets pas le site à jour assez régulièrement. Achetez mes t-shirts. Ne traitez pas les incultes qui croient que Cthulhu est une peluche de façon trop méprisante (il seront suffisamment punit quand les étoiles seront alignées). Relisez "Celui qui hantait les ténèbres" pour avoir peur. Mangez sainement (Cthulhoo a beaucoup de cholestérol ces temps-ci).

Merci encore pour cette petite interview faite à la bonne franquette ! J'espère te lire encore longtemps dans de nouveaux strips !

Merci et à bientôt! Que les astres soient propices! 

 

Voici un petit dessin personnalisé que Goomi a réalisé pour moi, vous remarquerez le logo gamekult utilisé comme pentacle d'invocation :

Visitez l'Unspeakable Vault of Doom : http://www.goominet.com/unspeakable-vault/

Visitez son site perso : http://www.goominet.com

To be informed of the latest articles, subscribe:
Comment on this post